Tout savoir sur le vin blanc

Appréciés pour leur fraîcheur et leur vivacité, les vins blancs sont capables d'accompagner tout un repas. Secs ou moelleux, minéraux ou fruités, ils séduisent de plus en plus les consommateurs. Si vous souhaitez affiner votre carte des vins blancs, toutes les informations à connaître sont ici !

Verre de vin blanc

Les vins blancs montent en puissance

Un tiers des vins consommés sont des vins blancs. Tout comme le rosé, le vin blanc a le vent en poupe. Au niveau mondial, un vin consommé sur trois est un blanc. En 2021, selon FranceAgriMer, le vin blanc représentait en volume 30% des ventes de vin en distribution organisée à destination de la CHD.

La polyvalence du vin blanc

Les vins effervescents sont surtout consommés à l'apéritif. Les rouges et rosés pendant les repas. Le blanc est celui qui présente le plus d'équilibre dans ses moments de consommation : pour l'apéritif (23 % des occasions selon Intervin), pour accompagner un repas (57 %), mais aussi comme ingrédient pour cuisiner (25 %).

 

Frais et léger, il se déguste toute l'année, bien qu'il soit souvent associé au plaisir festif et à la période estivale - la fraîcheur désaltérante des vins blancs est appréciée face à la chaleur ambiante. Il s'accorde également bien avec la cuisine végétale, qui a le vent en poupe. Enfin, les vins blancs sont aussi complexes et capables de séduire les amateurs éclairés.

 

Pour répondre à la demande actuelle, les vignerons n'hésitent pas à replanter leurs vignes avec des cépages blancs. La Vallée du Rhône, plutôt spécialisée dans le rouge, s'est ainsi donné l'objectif de doubler sa production de vin blanc d'ici à 2030.

Les cépages et régions viticoles pour le vin blanc

Le vin blanc est tiré de raisins blancs ou de raisins noirs à chair blanche. Produit dans différentes régions de France, il reflète toute la diversité de nos terroirs.

Vallée de la Loire, premier producteur de vins blancs d'appellation

Le Val de Loire consacre 44 % de sa production à cette couleur. Ses cépages : sauvignon, chenin ou encore melon de Bourgogne (qui produit le célèbre Muscadet).

 

Les vins blancs produits près de l'estuaire (Muscadet) et de la source de la Loire (Sancerre, Pouilly-Fumé…) sont secs, légers et minéraux. Entre les deux, on peut trouver en plus des blancs moelleux, voire liquoreux (Vouvray, Coteaux-du-Layon).

Vignobles de Chassagne Montrachet en Bourgogne

Les blancs réputés de Bourgogne

Aromatiques et fins, élaborés en mono-cépage à partir de chardonnay, les vins blancs représentent 62 % de la production bourguignonne. Certains sont des vins d'exception, comme le Montrachet.

 

La région compte 7 Grands Crus blancs et s'étend sur 3 départements :

  • l’Yonne (Chablis) ;
  • la Côte-d’Or (Côte-de-Beaune et Hautes-Côtes) ;
  • la Saône-et-Loire (côte chalonnaise et Mâconnais).

 

Si le chardonnay domine dans sa région d'origine, un autre cépage blanc, l'aligoté, donne des vins frais et gourmands. Il est réservé à la production du Bourgogne aligoté et peut rentrer dans l'élaboration du Crémant de Bourgogne.

Les vins blancs d'Alsace

Le terroir alsacien est l'un des vignobles les plus appréciés en vin blanc, avec un très bon rapport qualité/prix. Ses 51 Grands Crus reflètent la très grande diversité des zones géologiques et climatiques de cette région. Grâce à ses 6 cépages blancs emblématiques, l’Alsace se distingue par la production de vins blancs fruités et floraux. Ils peuvent être secs (riesling, sylvaner, muscat, pinot blanc) ou doux (gewurztraminer, pinot gris), voire moelleux pour les mentions « vendanges tardives » ou « sélection de grains nobles ».

Vallée du Rhône, terre du viognier

Moins connus que les rouges et ne représentant que 10 % de la production régionale, les vins blancs de la vallée du Rhône sont essentiellement produits à partir de grenache blanc, de viognier, de clairette, de marsanne ou de roussanne. Le viognier donne des vins gras et onctueux, très parfumés. La région produit aussi des vins doux naturels, comme le Muscat de Beaumes-de-Venise.

Vignoble du vin Jurançon dans les Pyrénées

Bordeaux et Sud-Ouest : des blancs moelleux renommés

Connu pour ses rouges, le bordelais propose aussi des vins blancs de qualité, secs ou liquoreux. Côté variétal, le sémillon domine (c'est le cépage principal des grands vins liquoreux comme le Sauternes), suivi du sauvignon (Graves, en assemblage avec le sémillon) et de la muscadelle.

 

De façon plus élargie, dans le Sud-Ouest, on retrouve ces mêmes variétés, accompagnées de cépages locaux comme le gros manseng et le petit manseng (produisant le Jurançon sec ou moelleux).

Savoie et Jura : cépages autochtones

Le terroir du Jura vinifie aux deux tiers en blanc, et se distingue avec ses spécialités emblématiques : le vin jaune (issu du savagnin, quasi-exclusif à cette région) et le vin de paille (assemblage de savagnin, chardonnay et poulsard). Le Jura dispose de 4 AOP en blanc : Arbois, Château-Chalon, L'Étoile et Côtes du Jura.

 

En Savoie, les blancs, frais et légers, sont également majoritaires (70 %) avec essentiellement des cépages autochtones. Jacquère et altesse (ou roussette) côtoient ainsi les variétés rhodaniennes (roussanne, marsanne), le chasselas et un peu de chardonnay.

Les vins blancs du Sud-Est

Terre de rosé, la Provence ne produit que 4 % de vins blancs, avec des cépages méridionaux comme le rolle (appelé aussi vermentino), l'ugni blanc, la clairette, le sémillon, le grenache blanc et le bourboulenc.

 

La Corse se distingue par ses cépages typiques : bianco gentile, codivarta… mais aussi muscat à petits grains, qui donne le muscat du Cap Corse.

 

Dans le Languedoc-Roussillon, les vins blancs secs sont élaborés à base de grenache, picpoul, bourboulenc, macabeu, ou encore clairette. La région produit aussi des vins doux naturels issus du muscat.

Comment choisir un vin blanc ?

Choisir un blanc par la couleur

Sans étape de la macération avec les peaux, la vinification en vin blanc part d'un jus qui reste blanc. Mais cette couleur est loin d'être uniforme. Du jaune presque vert des blancs de Provence ou de Chablis, au jonquille des crus bourguignons, la robe dépend de plusieurs facteurs et donne également un indice sur les arômes à découvrir.

Homme dégustant un vin blanc devant des cuves
  • Vinification : les vins blancs moelleux et liquoreux, riches en sucres, sont plus dorés que les vins blancs secs.

  • Vieillissement : un vin blanc de garde sera plutôt pâle, avec des reflets verts, dans sa jeunesse, avant d'évoluer vers une robe dorée.

  • Le cas particulier du vin orange, un vin blanc de macération : ce vin blanc est vinifié comme un rouge, avec une macération pelliculaire. La peau des raisins transfère couleur, tanins et arômes au jus. Le vin orange est expressif, velouté en bouche : c'est un vin blanc tannique.

Choisir un blanc par le goût attendu

Le vin blanc offre typiquement des arômes de fruits (jaunes ou blancs) et de fleurs. Des arômes secondaires se développent lors de la fermentation (beurre, brioche), ainsi que des arômes tertiaires au cours du vieillissement (miel, pain grillé, fruits secs).

 

Si chaque vin est unique, les principaux arômes et saveurs des vins blancs en fonction du cépage sont :

 

  • chardonnay : arômes très complexes, de pêche, pomme, agrume, ananas, saveurs minérales à beurrées selon les terroirs ;

  • sauvignon : citron, citron vert, pamplemousse, bergamote, ananas, fruit de la passion, jasmin, herbe fraîche, bourgeon de cassis, sureau, fumée, silex, craie ;

  • viognier : abricot, pêche jaune, pêche blanche, zeste confit, poire, melon, violette, iris, acacia, musc, épices, cire, noisette grillée, tabac ;

  • chenin : coing, mangue, écorce d'agrumes, figue, pêche, ananas, bergamote, citron, poire, orange, jasmin, thé vert, verveine, camomille, tilleul, cannelle, réglisse, brioche, pâte de coing, miel, cire d'abeille, compote de fruits jaunes, abricot sec, banane flambée, datte confite, raisin de Corinthe, épices ;

  • riesling : citron, citron vert, bergamote, pomme, mirabelle, chèvrefeuille, acacia, menthe, tilleul, pétrole, silex ;

  • gewurztraminer : litchi, fruits exotiques, fruits la passion, écorce d'orange, rose, pivoine, cannelle, muscade, réglisse, caramel, cuir, fruits secs, mangue, miel, pain d'épices, praliné, fruits confits.

Les styles de vin blanc

En fonction du cépage et de la méthode de vinification, le vin blanc tranquille se classe en 4 catégories :

 

  • Vin blanc sec : vif et acide, peu sucré (moins de 1 % de sucre résiduel), arômes doux et plus ou moins fruités, plus puissants en cas d'élevage en fût de chêne. C'est le cas du chardonnay, du chenin blanc ou du sauvignon par exemple.

  • Vin blanc demi-sec : 1 à 3 % de sucre résiduel, arômes fruités (cépages comme le viognier, le riesling…).

  • Vin blanc moelleux ou doux : teneur en sucre entre 10 et 45 g/litre. Il est produit à base de raisins en surmaturité, récoltés en vendange tardive.

  • Vin blanc liquoreux : goût sucré intense (taux de sucre > 45 g/l), issu de raisins avec pourriture noble.

Il existe également des vins doux naturels (ou vins mutés), comme le Pineau des Charentes ou le Muscat de Rivesaltes. Leur fermentation est arrêtée par ajout d'alcool ou d'eau-de-vie.

Idées de cocktails à base de vin blanc

L'engouement pour les cocktails à base de vin, moins alcoolisés, ne faiblit pas. Notre conseil : dans la plupart des cas, privilégiez un vin blanc sec ; un vin moelleux rendrait votre cocktail trop sucré.

Verres de sangria de vin blanc mousseux

Quelques idées de cocktails à base de vin blanc :

  • Kir : vin blanc, crème de cassis
  • Sangria au vin blanc : vin blanc, Grand Marnier, sucre, fruits de saison (agrumes ou fruits jaunes), épices (poivre, cannelle, clous de girofle) ou vanille, limonade
  • Punch : vin blanc, rhum, jus de fruit, sirop de canne
  • Spritz : vin blanc, Apérol, eau pétillante et rondelle d'orange
  • Marquisette : vin blanc, Champagne, sirop de sucre, citron
  • L’Embuscade : vin blanc, calvados, bière, sirop ou crème de cassis, sirop ou jus de citron
  • Bellini : vin blanc, nectar de pêche
  • Blanc Limé : vin blanc, limonade, citron
  • Wine Caïpi : vin blanc moelleux, crème de framboise, gingembre, citron vert

Les accords mets et vins avec le vin blanc

Le vin blanc offre une large palette de possibilités en termes d'accords mets et vins, grâce à sa diversité de profils aromatiques et à sa polyvalence gustative. Voici quelques conseils pour réussir les accords mets et vins avec le vin blanc :

 

Les accords de couleur

Un vin blanc se marie avec un poisson, des fruits de mer et des volailles :

 

  • Avec un vin blanc vif : lard, abats, salaisons et charcuteries, tartes salées, saumon, poissons blancs, poissons à l'huile, poissons fumés, herbes fraîches, huîtres, bulots, moules, crabe, crevettes, gambas, légumes verts et fromages frais.

  • Avec un vin blanc aromatique : abats, lapin, saumon, thon, poissons blancs, poissons de rivière, poissons fumés, aromates, herbes fraîches, Saint-Jacques, homard, gambas, légumineuses, légumes racines, courges, fromages frais, fromages à pâte dure, fromage à pâte molle, desserts aux fruits jaunes.

  • Avec un vin blanc charpenté : poulet, dinde, veau, lapin, poissons blancs en sauce, féculents, champignons, aromates, épices, fromages à pâte dure, gibier à plume

  • Avec un vin blanc moelleux ou liquoreux : foie gras de canard, piments, épices, fromages à pâte persillée, desserts aux fruits blancs et jaunes, desserts à la crème, gâteaux.

  • Avec un vin doux naturel : desserts aux fruits rouges, desserts au chocolat, agneau en sauce, épices, fromages à pâte persillée.

 

Un accord selon les régions

En cas d'hésitation, choisir les produits d'une même région peut s'avérer pertinent. Quelques exemples :

  • un vin de Savoie sur une tartiflette ou une raclette ;
  • un Bourgogne blanc sur un poulet de Bresse ;
  • un Riesling sur une choucroute ou une tarte flambée ;
  • un Muscadet sur des coquillages.

 

Quel vin blanc pour cuisiner ?

S'il est inutile d'utiliser une belle bouteille pour vos cuissons, choisissez quand même un vin de qualité, sans défauts qui pourraient se répercuter sur le plat.

 

Notre guide pour choisir un vin blanc de cuisine :

  • optez plutôt pour un vin blanc sec et jeune (sauf pour le foie gras ou les desserts) ;
  • gardez une cohérence avec le cépage servi à table, ou avec le terroir de la spécialité cuisinée.

Conseils de conservation et de service

Homme dégustant un vin blanc devant une cave à vin

Les conditions de vieillissement du vin blanc

Pour préserver la qualité et les caractéristiques du vin blanc, il est important de respecter certaines conditions de conservation. Voici quelques points clés à prendre en compte pour une conservation optimale :

 

  • Température : Le vin blanc doit être conservé à une température constante et contrôlée, généralement entre 10 et 14 degrés Celsius. Il est crucial d'éviter les fluctuations de température excessives, car cela peut altérer la qualité du vin.

  • Humidité : Un niveau d'humidité approprié est essentiel pour éviter le dessèchement du bouchon et la détérioration du vin. Un taux d'humidité d'environ 60 à 70 % est recommandé. Cela peut être assuré en utilisant un humidificateur ou en conservant le vin dans un endroit approprié, tel qu'une cave à vin.

  • Lumière : La lumière directe du soleil peut provoquer une détérioration prématurée du vin blanc. Il est donc préférable de le conserver dans un endroit sombre ou de le protéger en utilisant des bouteilles teintées ou des emballages opaques.

  • Position de stockage : Pour les vins bouchés avec du liège, il est recommandé de conserver les bouteilles couchées. Cela permet de garder le bouchon humide et de prévenir les fuites d'air qui pourraient altérer la qualité du vin. En revanche, pour les vins bouchés avec des capsules à vis, ils peuvent être conservés en position verticale.

  • Ventilation : Une bonne circulation de l'air est importante pour éviter les odeurs indésirables et la moisissure. Assurez-vous que l'endroit de stockage est bien ventilé, mais évitez les courants d'air directs.

  • Absence de vibrations : Les vibrations excessives peuvent perturber le vieillissement du vin et altérer ses arômes. Il est recommandé de stocker les bouteilles dans un endroit où elles ne seront pas exposées à des vibrations constantes.

Les conditions de service du vin blanc

La température de service varie en fonction du caractère de chaque vin blanc. Ainsi, un vin sec est servi bien frais pour mettre en valeur son acidité et sa vivacité. Une température basse évite aussi d'accentuer le sucré d'un vin moelleux. Un vin blanc de garde, plus rond, sera quant à lui dégusté un peu moins frais pour mettre en valeur son côté gras.

  • Vin sec et vif : 8 à 10 °C ;
  • Grand vin blanc ou vin de garde : 10 à 13 °C ;
  • Vin moelleux : 8 à 11 °C.

Les différents types de verre à utiliser pour la dégustation du vin blanc

Servir du vin blanc dans un verre à vin

Transparent, doté d'un pied pour éviter le contact de la paroi avec les mains, le verre idéal a aussi un volume faible (< 40 cl). En effet, le vin blanc est servi par petites doses afin de garder la bouteille au frais. De plus, un volume important provoquerait une évaporation trop rapide des arômes légers du blanc.

 

Le verre à vin blanc est donc plutôt étroit et longiligne (il a moins besoin d'oxygénation que le vin rouge). Pour les vins à base de chardonnay, l'ouverture est plus large, pour une meilleure aération. Pour les vins moelleux, le volume est inférieur à 25 cl, avec une ouverture étroite et une forme tubaire.

Les grands contenants de blanc adaptés à la restauration

Que vous choisissiez un magnum (1,5 L, soit 12 à 13 verres servis), un jéroboam (3 L pour 25 verres), ou même un mathusalem (6 L pour 50 verres), les grands contenants font le spectacle en salle ou en terrasse !

 

Ils mettent en avant vos meilleurs vins blancs ou les vieux millésimes (les vins blancs se bonifient encore mieux dans ces grands volumes).

Carafer un vin blanc : bonne ou mauvaise idée ?

Tout comme pour les rouges, certains vins blancs jeunes (notamment ceux de Bourgogne et de la vallée du Rhône) peuvent bénéficier d'un passage en carafe. Dans tous les cas, dégustez-les d'abord dans un verre afin de déterminer si cette aération est pertinente.

 

Grâce à cette soudaine oxygénation, le vin blanc va s'ouvrir et libérer son bouquet. Laissez le reposer 15 minutes à une heure (au frais) avant de le servir.

Nos cavistes experts sont à votre disposition pour vous guider dans votre choix. Retrouvez-les dans les Halles METRO avec toute notre gamme de vins blancs et d'accessoires.

Des équipements pour votre vin blanc
1 Pièce
Indisponible à  Nanterre
600,71 € 720,85 €  TTC 
1 Pièce
Indisponible à  Nanterre
716,04 € 859,25 €  TTC 
PROMOTION
1 Pièce
Stock limité  Nanterre
299,39 € 359,27 €  TTC