Faites la chasse au plastique dans votre restaurant
Temps de lecture:3minutes
Faites la chasse au plastique dans votre restaurant
L’interdiction du « tout jetable » en restauration, c’est pour demain. Ou presque ! Et si vous preniez les devants en limitant l’utilisation de plastique à usage unique ? Tour d’horizon d’alternatives pour diminuer votre empreinte environnementale.

POURQUOI DEVEZ-VOUS VOUS LANCER DANS LE ZÉRO PLASTIQUE ?

1. La réglementation se durcit

En décembre dernier, les députés ont acté la fin du plastique à usage unique à horizon 2040. Une échéance lointaine, donc, mais avec des étapes. Et le secteur de la restauration est en première ligne. 


Depuis le 1er janvier 2020, les gobelets et assiettes jetables ont déjà été proscrits.

En 2021, les pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verres, plateaux-repas, « touillettes » rejoindront la liste. Sans oublier les contenants en polystyrène expansé comme les gobelets ou les boîtes utilisées en vente à emporter pour les sandwichs type kebab. 

2. Les consommateurs le réclament

D’après un sondage IFOP réalisé fin 2019 pour WWF France, 85 % des Français se prononcent pour l’interdiction des produits et emballages plastiques à usage unique. Et 88 % sont favorables à l’interdiction des produits et emballages plastiques non recyclables. 

 

Réduire le plastique vous permet d’anticiper la loi et de répondre aux attentes de vos clients. Par ailleurs, cette démarche, qui valorise votre marque employeur, facilite le recrutement et fidélise votre personnel.

PROCÉDEZ ÉTAPE PAR ÉTAPE

  1. Faites un état des lieux : quels plastiques pouvez-vous supprimer ? Par quoi les remplacer ? 

  2. Choisissez un fournisseur qui propose des contenants réutilisables ou compostables. 

  3. Pour les produits emballés avec du plastique et que vous ne pouvez pas supprimer, optez pour les grands formats, ou les matériaux alternatifs comme le carton. 

  4. Planifiez soigneusement vos achats pour limiter la péremption des aliments. 

LES ALTERNATIVES AU PLASTIQUE EN CUISINE

Les pailles

Neuf millions de pailles en plastique seraient jetées chaque jour en France en restauration rapide. Il existe aujourd’hui de multiples matériaux pour les remplacer :

  1. L’inox et le verre, qualitatifs et esthétiques, sont onéreux, mais réutilisables

  2. Pour maîtriser son budget, les pailles en papier ou en kraft sont les plus abordables.

  3. Vous pouvez aussi opter pour du roseau, du bambou, des tiges de blé ou de la Bagasse. Ces deux dernières peuvent être jetées dans votre compost.

  4. Enfin, les pailles comestibles, ludiques, élargissent leur gamme : pâtes, pomme, sucre. 

Les touillettes, picks et couverts

Ces accessoires sont facilement trouvables en bois ou du bambou, industriellement compostables. 

LES ALTERNATIVES AU PLASTIQUE POUR LA VENTE À EMPORTER

Les emballages

Il existe de nombreuses innovations « vertes » en packaging :

  • Les emballages biodégradables ou compostables, comme le carton enduit de résine.
  • Mais aussi les bioplastiques, c’est-à-dire issus de produits végétaux comme le maïs ou la canne à sucre. 

La consigne

La consigne revient sur le devant de la scène. Les start-ups proposant de collecter et laver les contenants fleurissent en France :

  • Dans les Hauts-de-France, Niiji propose des Lunchbox lavables multi-compartiments produites à base de matériaux biosourcés.
  • À Toulouse et Bordeaux, En boîte le plat et BoxEaty proposent des boîtes en verre consignées à 5 euros.

 

Ces entreprises se chargent de la collecte et du nettoyage.

 

Et à Paris, Reconcil loue des boîtes en plastique, moins durables, mais également moins chères et légères.

Valoriser votre démarche anti-plastique grâce à la certification

Pour valoriser votre démarche, pensez à la faire valider par une certification. Vous pouvez candidater à la Plastic free certification. Créée par une start-up italienne, cette certification récompense l’adoption de solutions alternatives au plastique à usage unique dans les entreprises. Premier restaurant labellisé, le Mirazur, établissement triplement étoilé de Menton, l’a décroché début 2020.

Et si vous souhaitez vous lancer dans une démarche responsable plus globale, Etiquettable peut vous accompagner.