Croque-monsieur, crêpe, hot-dog se réinventent
Temps de lecture:6minutes
Croque-monsieur, crêpe, hot-dog : les classiques se revisitent
Il n’y a pas que les burgers et les pizzas qui ont le vent en poupe. D’autres classiques comme les croque-monsieur, les crêpes et les hot-dogs se réinventent. Focus sur ces recettes de la restauration rapide ultra-rentables et savoureuses qui séduisent toujours autant.

Des recettes faciles, rentables et à emporter

Les classiques de la restauration rapide figurent parmi les produits les plus commandés. Croque-monsieur, crêpes et hot-dogs sont aussi extrêmement rentables.

Des matières premières économiques

Quelle est la particularité de ces trois classiques de la restauration rapide ? Leur composition simple.

 

Avec des ingrédients de base peu chers (pain, œuf, farine, lait et garniture), ces trois plats populaires sont aussi attrayants pour vous, restaurateurs, que pour les clients. Résultat, pour les crêpes, la marge brute peut frôler les 80 %.

La restauration rapide : un bon retour sur investissement

Faciles à réaliser, ces grands classiques ont également l’avantage de demander peu de temps de préparation et donc une main-d’œuvre limitée.

 

L’attractivité clients de ces plats tient à leur faible prix. C’est pourquoi, les produire en grande quantité est une bonne stratégie.

 

Pour préparer de gros volumes, il peut donc être intéressant d’investir dans des appareils productifs, comme un four à cuisson accéléré.

Des plats pratiques pour la vente à emporter

Proposer des croque-monsieur, des crêpes ou des hot-dogs à ses clients offre un autre avantage : ils s’adaptent parfaitement à la VAE. Vous pouvez ainsi opter pour un local fixe, un stand mobile adapté à l’événementiel ou un food-truck pour limiter votre investissement de départ.

Les classiques de la restauration rapide se renouvellent

Pour continuer à surprendre et fidéliser votre clientèle, il est indispensable de varier les plaisirs. Bonne nouvelle, les croque-monsieur, les crêpes et les hot-dogs sont très faciles à réinventer en jouant sur trois critères.

1. Originalité des recettes

En variant la garniture et les accompagnements de ces intemporels de la restauration rapide, vous redonnez un coup de jeune aux recettes originales. 

Pour plaire au plus grand nombre, imaginez des options qui s’adaptent au régime de chacun. Pains sans gluten, crêpes sans lactose garnitures végétariennes ou veganes : variez les options.

2. Qualité des ingrédients

Misez sur la qualité en sélectionnant des matières premières de qualité. Pour cela, tournez-vous vers des produits de saison, le bio ou encore des produits labellisés et des AOP pour rassurer vos clients.

3. Présentation impactante

Travaillez minutieusement la présentation de vos plats. Et choisissez bien votre packagingEt pour mettre en valeur l’image de votre restaurant, personnalisez vos emballages avec votre logo. C’est le petit détail qui fera la différence et vous permettra de vous démarquer sur les réseaux sociaux notamment.

Comment la crêpe se modernise ?

En janvier 2020, la Fédération française de la crêperie recensait 4 000 crêperies à travers la France. Et depuis peu, les franchises se développent autour de la galette avec des enseignes comme Crêp’Eat, Paye ta Crêpe ou encore Fête à Crêpe. Désormais, les restaurateurs sont de plus en plus nombreux à réinventer la crêpe en s’appropriant les codes de la street food.
Les crêpes : nouvelle tendance d’emballage

Nouveaux goûts, nouvelle présentation

Les saveurs exotiques (curry, chorizo, shitaké, yuzu...) s’invitent dans les classiques de la restauration rapide. Le restaurant Chez Gigi à Paris propose par exemple des galettes shitaké/jambon truffé ou des crêpes beurre/sucre/yuzu.

 

Sur la forme, le succès des crêpes-cornet ou crêpes à la japonaise ne se dément pas. Pliées en quatre puis roulées, ces versions sucrées sont agrémentées de topings ultra-gourmands : chantilly, M&Ms, fruits, crème brûlée au chalumeau.

 

Le concept qui cartonne

À deux pas des Champs Élysées, le chef Thierry Marx a ouvert en 2018 Le Marxito, un concept stree food original. Il y propose une cuisine fusion franco-japonaise autour d’un sandwich réalisé entre deux crêpes de sarrasin épaisses.

 

Entre la crêpe et le dorayaki (pancakes japonais), le concept se décline autour de différentes saveurs : saumon fumé/avocat/miso; pastrami/cheddar/choucroute ou bœuf/pickels/teriyaki.

 

Pour les clients, c’est l’occasion de déguster un sandwich original signé par un chef étoilé pour seulement 10 euros.

À quoi ressemble le croque-monsieur réinventé ?

Simple et efficace, le croque-monsieur challenge le burger. Des enseignes comme Croquorico à Marseille ou Fric Frac à Paris misent sur le fast casual avec des produits de qualité et une identité made in France pour rappeler les origines du célèbre sandwich.
Le croque monsieur nouvelle tendance

Une recette plus actuelle

Entre les deux tranches de pain, on retrouve de nouvelles saveurs : courgettes, aubergines et poivrons grillés, poulet mariné à la mexicaine, compotée de champignons shiitakes et gambas, boeuf légumes croquants à la façon Thaï, saumon fumé-asperge-ricotta…

 

Avec des variantes végétariennes ou sans gluten, le croque se réinvente au quotidien et au fil des saisons pour répondent aux nouvelles attentes des clients.

 

Les accompagnements aussi se modernisent. Les traditionnelles frites et la salade laissent place à du coleslaw, des salades de lentilles ou un bol de soupe.

 

Le concept qui cartonne

Michel Sarran, le chef aux deux étoiles, a ouvert en 2020 Croq’Michel, un établissement dédié à son plat préféré. Depuis, il en a ouvert deux à Paris et un autre à Toulouse. Il y propose une dizaine de recettes et mise tout sur la gourmandise avec des saveurs du sud-ouest.

 

Tous ses croques sont dorés à la graisse de canard (sauf la version végétarienne). Et pour les becs sucrés, le chef propose : croque à l’abricot, pistache et mascarpone ou croque banane, citron, mascarpone et praliné. 

Le hot-dog revisité, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement au burger, le marché du hot dog n’est pas encore à son plein potentiel. Mais la conso se développe grâce à la montée en gamme, à la francisation des recettes. Le traditionnel sandwich new-yorkais s’est métamorphosé. Sa composition est plus complexe et les ingrédients sont devenus ultra-qualitatifs. Le hot-dog séduit de plus en plus de clients, notamment les Millenials.
Le hot-dog nouvelle tendance

Une diversité des produits et sauces

Dans les nouvelles versions du hot-dog, on retrouve les ingrédients classiques, mais plus qualitatifs et plus gourmands. Par exemple, un pain brioché maison, des fromages AOP, une saucisse de Strasbourg (porc ou bœuf), de volaille, de saumon ou végétarienne.

 

Les recettes se font ultra-locales, avec des hot-dog endives braisées dans le Nord, par exemple.

 

De multiples condiments agrémentent le tout : chutney d’oignon, oignons frits, pickles artisanaux, choucroute, piments jalapenos…

 

Enfin, des sauces originales (guacamole, césar, piperade, sauce blanche, samouraï ou thaï) viennent apporter encore plus de gourmandises et un visuel coloré.

 

L’assemblage se fait minute, devant les clients, pour garantir une fraîcheur maximale.

 

Le concept qui cartonne

En 2020, l’enseigne Franks ouvre un premier restaurant à Vélizy 2. Depuis, 13 restaurants ont ouvert en France. Les deux fondateurs visent désormais les marchés belge, luxembourgeois et britannique. Le succès tient entre autres à son originalité : avec un pain brioché replié en deux et toasté, le hot-dog devient « roll dog ». 

 

Simples à réaliser et peu coûteux à produire, les classiques de la restauration rapide sont de véritables succès garantis. Avec un peu d’imagination, trouvez votre propre recette pour les réinventer et booster votre chiffre d’affaires.