Fin des terrasses chauffées : impacts et solutions pour vos clients ?
Temps de lecture:5minutes
Fin des terrasses chauffées : impacts et solutions
À partir du 31 mars 2022, les chauffages et climatiseurs d’extérieur seront interdits, comme le veut la loi climat. Pour continuer à recevoir vos clients en terrasse, il faudra désormais faire preuve d’imagination. Voici quelques conseils pour conserver une terrasse chaleureuse et accueillante, même en hiver.

Interdiction des chauffages d’extérieur

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, s’est engagée à réduire les actions nocives pour l’environnement. Ainsi la loi climat vous concerne directement, vous restaurateurs, puisqu’elle interdit les chauffages d’extérieur.

Où en est la loi interdisant les terrasses chauffées ?

Cette loi climat a été adoptée le 22 août 2021. L’article L. 2122-1-1.-A stipule que « l'utilisation sur le domaine public de systèmes de chauffage ou de climatisation consommant de l'énergie et fonctionnant en extérieur est interdite. » Le ministère de la transition écologique ajoute : « Afin de tenir compte des contraintes de chacun, le projet de décret permettra d'identifier les cas nécessitant une attention particulière pour la mise en œuvre de l'interdiction ou l'accompagnement. »

 

À l’origine, la loi aurait dû s’appliquer dès cet hiver, mais un sursis a été accordé en raison de la pandémie et des pertes enregistrées par le secteur. Les chauffages en terrasse, quels qu’ils soient, seront donc interdits à partir du 31 mars 2022 dans toute la France.

 

Certaines villes ont déjà pris de l’avance comme Thonon-les-Bains en 2012, Rennes en janvier 2020, Lyon fin 2021 ou Nancy en janvier 2022.

Pourquoi les terrasses chauffées vont être interdites en 2022 ?

L’interdiction due à la loi climat risque de bousculer les habitudes de consommation des clients. Mais cet effort est demandé par l’urgence écologique.

 

En effet, comme l’explique Thierry Salomon, cofondateur de l’association négaWatt, dans un article publié sur LinkedIn, une terrasse chauffée avec des braseros peut consommer jusqu’à « 50 400 kWh par hiver » et émettre « 13,7 tonnes de gaz carbonique » dans l’atmosphère. C’est « l’équivalent des émissions d’une berline neuve qui roulerait 122 000 km soit trois fois le tour du globe terrestre ».

Interdiction des terrasses chauffées : une perte de CA à anticiper

Boire un verre en terrasse ou y dîner, même par grand froid, est devenu une habitude pour les Français. Grâce aux chauffages puissants et à la démocratisation des terrasses fermées, le confort s’est installé en extérieur en hiver.

 

Un luxe bienvenu pour les clients fumeurs qui ont fait des terrasses chauffées leur refuge depuis 2008, année de l’interdiction de fumer dans les restaurants. En effet, Le Parisien affirmait dans un article que 82 % d’entre eux déclarent y fumer en hiver.

 

Avec cette nouvelle interdiction, le secteur s’apprête à encaisser une baisse de chiffre d’affaires. Les terrasses représenteraient 30 % du CA des bars et restaurants. Trouver des moyens de conserver sa clientèle en terrasse est donc un enjeu majeur pour la santé financière de votre établissement.

Comment attirer les clients sans chauffage d’extérieur ?

Particulièrement appréciées des fumeurs, les terrasses chauffées vont manquer à certains clients. Voici quelques idées à mettre en place pour continuer à attirer les clients sur votre terrasse en hiver.
Lanterne de table pour terrasses

Réaménager sa terrasse

Avec l’interdiction, rendre votre terrasse attrayante et cosy est plus indispensable que jamais.

 

Pour cela, voici quelques pistes à explorer :

 

  • Installer des brise-vent sur les côtés pour limiter les courants d’air.

  • Fermer sa terrasse grâce à des parois vitrées et un store. Attention cependant, il est interdit de fumer dans une terrasse fermée.

  • Créer une atmosphère chaleureuse même sans chauffage d’extérieur grâce à des guirlandes lumineuses, des bougies sur les tables, des coussins moelleux sur les assises.

 

Certains vont même jusqu’à isoler le sol du froid avec une pelouse synthétique ou une terrasse flottante en bois.

 

Créer une ambiance chaleureuse

 

  • Organiser des événements sur des thématiques hivernales : soirée halloween, raclette party, fondue savoyarde, marché de Noël…

  • Disposer des plaids en libre-service. Attention cependant, en période de Covid, l’organisation autour du roulement et du nettoyage des couvertures demandera une certaine rigueur.

  • Imaginer un bar à bouillotte pour pallier l’absence de chauffage en terrasse. Proposer des bouillottes aux clients qu’ils pourront venir remplir d’eau chaude au bar. Pour une ambiance comme à la maison !
Mugs de vin chaud tenus avec des moufles

Proposer des boissons qui réchauffent

  • Miser sur le réconfort avec des boissons chaudes alcoolisées : café calva, café latte-Baileys, grog, vin chaud, cidre chaud aux épices, lait de poule…

  • Élargir l’offre de boissons chaudes non alcoolisées : jus de pomme chaud à la cannelle, golden latte au curcuma, pumpkin spice latte, dalgona café

L’interdiction des terrasses chauffées sera, à n’en pas douter, un challenge de taille. Néanmoins, avec un peu d’audace et d’originalité, vous pourriez bien tirer votre épingle du jeu et drainer une nouvelle clientèle l’hiver prochain… Même sans chauffage d’extérieur !