Plan de réouverture des restaurants : annonce covid du gouvernement
Panneau restaurant : 'Entrez c'est ouvert'
Quand les bars et restaurants pourront-ils rouvrir ? Si le gouvernement n’a pas fixé de date précise, il a présenté aux organisations professionnelles les conditions de reprise d’activité. Cette dernière est conditionnée à deux indicateurs : le nombre de contaminations par jour et le nombre de personnes vaccinées.

Réouverture : un calendrier en trois étapes

Les représentants professionnels de l’hôtellerie-restauration ont rencontré la semaine dernière le secrétaire d’État chargé du tourisme, la ministre du Travail, et le ministre en charge des PME, pour discuter de la réouverture des établissements.

 

Le gouvernement a annoncé que la reprise d’activité se déroulerait en trois phases de quatre semaines chacune. La date de lancement du plan reste la grande inconnue.

Phase 1 : petit déjeuner possible dans les hôtels

Le gouvernement prévoit pour la première phase une réouverture des salles de restaurant des hôtels, mais uniquement pour le service du petit déjeuner.

 

Les professionnels réclament la possibilité d’y servir aussi le déjeuner et le dîner. Ils demandent également, pour cette première étape, l’ouverture des terrasses des cafés et restaurants. Le gouvernement n’a pour l’instant pas répondu favorablement à cette demande.

Phase 2 : ouverture partielle des cafés et restaurants

À ce stade, les terrasses pourront à nouveau accueillir du public. L’accueil en salle est limité à 50 % de la capacité.

 

Interpellé par les organisations patronales, le Premier ministre a précisé que la distanciation sociale de 2 mètres (figurant dans un décret du mois de février dans le cadre du renforcement des mesures) n’avait pas vocation à s’appliquer lors de la réouverture.

Phase 3 : ouverture complète des établissements

La troisième étape marque le retour à la situation d’octobre dernier : ouverture sans jauge, mais avec le protocole sanitaire renforcé de septembre 2020.

 

Dès la première phase, un dispositif facultatif de traçage par QR code à flasher à l’entrée de l’établissement sera mis en place. Les restaurateurs qui ne souhaitent pas l’adopter devront tenir un « carnet de rappel », identique à celui qui avait été mis en place à l’automne 2020.

Discothèques et traiteurs

L’inconnu continue de planer pour les autres branches du secteur.

 

  • Le gouvernement a annoncé plancher sur un « plan discothèque » pour la fin mars.

  • L’activité des traiteurs et organisateurs de réception fait également l'objet d’un « travail spécifique » de Bercy.

  • Les bowlings sont associés aux dispositifs des salles indoor. Outre le fonds de solidarité, le ministère de l’Economie est en train de définir une nouvelle aide complémentaire sur les charges fixes pour les entreprises qui ne feraient pas 1 million d’euros de chiffre d’affaires par mois, mais qui auraient d’importantes charges fixes.

Plan de soutien aux entreprises fragilisées par la Covid

Maintien des aides Covid du gouvernement

Le gouvernement a assuré la poursuite du plan de soutien aux entreprises du secteur de la restauration : chômage partiel, fonds de solidarité, charges patronales…

 

« Élisabeth Borne a indiqué que la visibilité réclamée par les entreprises sur les aides serait donnée sur plusieurs mois, et ce dans toutes les configurations : cafés, hôtels, restaurants, discothèques », a précisé l’UMIH.

Report des échéances bancaires hors PGE

La question des négociations avec les banques a également été au cœur des discussions. « Bercy a tenu à rappeler les travaux en cours afin de permettre aux entreprises d’obtenir un nouveau report d’un an de leurs échéances historiques hors Covid et d’abaisser les frais bancaires exigés », a poursuivi l’UMIH.

 

Pour rassurer les professionnels, le gouvernement a demandé à être informé des refus des banques d’accorder un nouveau report des remboursements de prêts bancaires hors PGE. L’exécutif s’est dit prêt à intervenir en cas de blocage.