La vaisselle comestible, un pas de plus vers la cuisine zéro déchet
La vaisselle comestible
L’interdiction progressive de la vaisselle à usage unique va vous contraindre, restaurateurs, à trouver des alternatives au jetable. Consignes ou réemploi sont proposés depuis quelques années. Mais une troisième option émerge : la vaisselle comestible. Cette solution pour une cuisine zéro déchet séduit de plus en plus de consommateurs.

Interdiction du plastique jetable : un engagement éco-responsable

D’après le gouvernement, chaque année en France, quelque 100 milliards de produits en plastique jetable sont mis sur le marché. Un désastre écologique auquel celui-ci veut mettre fin.

 

La loi du 10 février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, a posé un calendrier pour interdire le plastique jetable. Depuis le 1er janvier dernier, les couverts, pailles, touillettes ou encore boîtes en polystyrène expansé sont interdits.

 

Vous pouvez toutefois écouler vos stocks jusqu’au 1er juillet 2021. Attention, ces derniers doivent avoir été constitués avant le 1er janvier de cette année.

 

Les prochaines étapes sont les suivantes :

 

  • En 2024, les bouteilles en plastique devront avoir un bouchon accroché.
  • Et en 2040, tous les plastiques jetables seront interdits.

 

Les consommateurs adhèrent massivement à cette évolution. Selon un sondage Ifop pour le WWF France, 88 % des Français sont favorables à l’interdiction des produits plastiques non recyclables.

La vaisselle comestible, l’alternative pour une cuisine éco-responsable

La vaisselle comestible permet de revaloriser des produits considérés comme des déchets. Elle est produite à partir de matériaux biosourcés : résidus de céréales, amidon de maïs, fibre de pommes… Aucun ajout chimique n’entre dans sa fabrication.

 

En fin de vie :

 

  1. Cette vaisselle est généralement biodégradable : elle se décompose sans effet néfaste sur l’environnement.

  2. Les modèles les plus résistants sont, quant à eux, compostables : ils sont placés en unité industrielle pour accélérer à leur décomposition.

 

Pour rappel, le plastique non recyclable finit incinéré, enfoui ou sous forme de résidu dans la nature. D’après Citeo, le taux global de recyclage du plastique ne dépasse pas 29 %.

 

Enfin, la vaisselle comestible est plus « verte » que le verre ou le carton. En effet, son cycle de vie nécessite moins d’eau et d’énergie. 

La restauration s’adapte à la tendance zéro déchet

La vaisselle comestible est conçue pour résister aux liquides et à la chaleur. Les couverts, assiettes, tasses, coupelles peuvent rester en contact avec un aliment chaud pendant environ 45 minutes. Elle garde ses propriétés encore plus longtemps avec les plats froids.

 

Les fabricants déclinent leurs produits en différents parfums :

 

  • Chocolat, vanille ou fraise pour les desserts,
  • Herbes ou épices pour les plats salés.

 

Sans oublier, les produits neutres pour ne pas interférer avec les saveurs du plat. 

La vaisselle comestible déjà chez les grands chefs

Les chefs étoilés s’intéressent depuis des années à cette nouvelle vaisselle :

 

  • David Toutain utilise par exemple des verrines en patates.

  • Dans son restaurant les Bols de Jean, Jean Imbert prépare des bols en pain brioché fabriqués par Éric Kayser.

  • Thierry Marx, lui, a développé avec le physico-chimiste Raphaël Haumont la canette du futur. Ces capsules hermétiques à base d’algue sont entièrement biodégradables.

Adopter la vaisselle comestible dans son restaurant

Stop au gaspillage des pailles

Un milliard de pailles sont jetées chaque année dans le monde. Pourtant, de nombreuses alternatives existent : pailles en bagasse, en pâtes. Certaines, comme les modèles à la fibre de pomme, sont bonnes à croquer. Pour ajouter une touche gourmande à vos boissons, optez pour des pailles à la fraise, au citron ou encore au chocolat

Des coupelles mangeables pour de nouveaux dressages

Pour vos amuse-bouches et vos desserts, testez les coupelles comestibles. Selon le met que vous servez, choisissez une base neutre, ou savoureuse en nougatine par exemple.

 

Pour un dressage encore plus ludique, optez pour les coquilles en forme d’escargot. Bon à savoir, vous pouvez les passer au four ou les congeler.

Tout manger, même les couverts

Koovee commercialise une gamme de couverts comestibles. Aromatisés aux herbes de Provence, aux amandes ou à la fleur d’oranger, ils sont adaptés à la vente à emporter.

Ne buvez pas la tasse, mangez-la !

La marque Tassiopée a développé des tasses bio à croquer. Constituées d’un biscuit fin, elles sont tapissées de chocolat noir à 71 %. Une touche de gourmandise pour le café ou le dessert.

Encore marginale, la vaisselle comestible va devenir incontournable en restauration dans les années à venir. Les gammes vont se diversifier avec des produits de plus en plus gourmands et esthétiques. L’intégrer à votre offre sera un « plus » pour vous différencier des concurrents.