COVID19 : protocole sanitaire renforcé
COVID19 : protocole sanitaire renforcé
Paris et les départements de la petite couronne ont basculé en zone d’alerte maximale, rejoignant la métropole d’Aix-Marseille et la Guadeloupe. Les bars ferment jusqu’au 19 octobre inclus, date de réévaluation de la situation sanitaire. Les restaurants restent ouverts, mais avec de nouvelles règles applicables dès ce 6 octobre pour limiter la circulation du virus.

Une situation sanitaire dégradée

Le gouvernement a dévoilé, lundi 5 octobre, la nouvelle carte de circulation du virus.

 

  • Paris et la petite couronne passent dans la catégorie des zones considérées comme les plus touchées par l’épidémie.

  • La métropole d’Aix-Marseille et la Guadeloupe restent en rouge.

  • Le reste du territoire voit également sa situation se dégrader : deux tiers des départements sont placés en zone d’alerte.

  • Les grandes métropoles, comme Lyon, Bordeaux, Nice, Strasbourg, sont en alerte renforcée sans, pour l’instant, de restrictions pour le secteur CHR.

Renforcement des mesures en zone rouge

  • Les bars de la zone d’alerte maximale doivent rester fermés. Le ministère de la Santé a précisé qu’il s’agissait des débits de boissons au code NAF 56.30.Z. Ceux proposant de la vente de boisson en simple accompagnement d’une offre de restauration pourront rester ouverts.

  • En revanche, les restaurants traditionnels (code NAF 56.10 A), la restauration rapide (code NAF 56.10 C) et les établissements libre-service (code NAF 56.10 B) peuvent poursuivre leur activité. Les gérants doivent afficher leur extrait Kbis pour faciliter les contrôles.

  • Les restaurateurs d’Aix-Marseille et de la Guadeloupe peuvent rouvrir. Un soulagement pour ces restaurateurs qui étaient sous le coup d’une fermeture totale depuis la semaine dernière.

De nouvelles règles à appliquer dans les restaurants

La profession avait avancé des propositions en amont pour éviter une fermeture de tout le secteur CHR. Le gouvernement en a retenu certaines pour renforcer le protocole sanitaire.

 

Les restaurateurs doivent désormais :

 

  • Proposer uniquement le service assis à table.

  • Systématiser le paiement à table.

  • Noter dans un « cahier de rappel » des coordonnées des clients. Ces dernières seront détruites tous les quatorze jours. Objectif : mettre à la disposition de l’Agence Régionale de Santé ou de l’Assurance maladie les données des clients si elles doivent retracer les cas contacts. Ce cahier sera mis en place à l’entrée des établissements et conditionnera l’accès au restaurant.

  • Mettre à disposition des distributeurs de solution hydro-alcoolique à l’entrée du restaurant et dans des endroits facilement accessibles.

  • Afficher sur leur devanture la capacité maximale de la salle. Cette information sera reprise sur le site web du restaurant.

  • Limiter la capacité d’une table à six convives, au lieu des huit proposés par la profession.

  • Veiller à ce que les clients portent le masque au moins jusqu'au service du premier plat.

  • Veillez à ce que les salariés portent le masque.

  • Fermer temporairement les vestiaires.

Deux propositions écartées par le gouvernement

  1. Le Haut Conseil à la santé publique préconisait l'instauration d'une distance de 1,50 mètre entre les tables, au lieu du mètre prévu dans le protocole de juin. La profession a obtenu le retrait de cette mesure qui menace la viabilité économique des restaurants.

  2. De leur côté, les organisations professionnelles avaient proposé une prise de température systématique à l'entrée de l'établissement pour le personnel et les convives. Ils suggéraient aussi un dépistage du Covid-19 de tous les salariés du secteur. Mesures également écartées.

Les mesures du protocole de juin toujours en cours

Voir l'article sur les mesures du protocole de juin "Code de bonne conduite sanitaire"

 

  • Les clients sont obligatoirement assis dans l’établissement et incités à limiter leurs déplacements. Il est, par conséquent, interdit de consommer des boissons debout en salle comme en terrasse.

  • Le personnel en salle ne doit pas porter de gants et doit avoir du gel hydro-alcoolique à disposition.

  • Les gestes barrière doivent être strictement appliqués dans le restaurant, en salle comme en cuisine. Les règles de ventilation instaurées par le règlement sanitaire relatif à la restauration commerciale doivent être strictement respectées.
Envie d'en savoir plus ?
Téléchargez le protocole sanitaire