L’arrivée des robots dans la restauration ?

Temps de lecture : 6 minutes
Le robot serveur de the

Ces deux dernières années, la restauration a accéléré sa transition digitale. Appli, QR code, matériel intelligent, le numérique est omniprésent dans les process des établissements. En Asie et aux États-Unis, une étape supplémentaire est franchie : des robots prêtent main-forte aux équipes. Seront-ils la prochaine révolution technologique en France ?

Les robots, quels avantages pour les restaurants ?

Créer une expérience originale pour les clients

Design futuriste, leds colorées, les robots dédiés au service sont un spectacle inédit et ludique pour les clients. Certains modèles sont conçus pour souhaiter les anniversaires. Une option qui fait sensation auprès des enfants !

Augmenter la notoriété de l’établissement

Communiquer largement sur cette nouveauté attire de nouveaux consommateurs. Côté clients, le restaurateur peut compter sur le bouche-à-oreille et le partage de photos sur les réseaux sociaux.

Favoriser l’hygiène

En limitant le contact entre les clients et le personnel de service, les robots favorisent la bonne application des gestes barrières.

Réduire la pénibilité du travail

Les robots peuvent transporter quelques dizaines de kilos et fonctionnent en continu. Par exemple, BellaBot dispose de quatre plateaux qui peuvent soutenir chacun une charge de dix kilos. Sa batterie, d’une autonomie de 12 heures, peut être remplacée par une seconde unité en attendant la recharge de la première (4,5 heures).

Gagner du temps

Le personnel peut se consacrer à des tâches à plus grande valeur ajoutée que le simple transport de plateaux. Les serveurs peuvent ainsi prendre davantage de temps pour accueillir les clients, les conseiller et échanger avec eux.
Envie de digitaliser votre restaurant ?
Mettez en place des solutions de paiement dématérialisé !
Je découvre les solutions

Les robots : la clé d’un restaurant autonome

D'après le cabinet McKinsey Global Institute, 54 % des actions réalisées dans la restauration et l'hôtellerie peuvent être réalisées par un robot.

Les expérimentations de robots serveurs dans le monde

En Asie

En 2018, à Shanghai, le géant chinois du e-commerce Alibaba testait un petit robot serveur de la taille d’un four à micro-ondes dans le restaurant Robot.HE. La même année, à Séoul, Pizza Hut s’est équipé de Dilly Plate, un robot muni d’un plateau circulaire spécialement penser pour accueillir et distribuer les parts de pizza.


Au Japon, le robot Servi peut transporter la nourriture et la boisson dans les établissements. Équipé de caméras 3D et de capteurs, il navigue en toute autonomie entre la cuisine et la salle.


Les restaurants s’équipent sous forme de location de robots, un abonnement mensuel de l’ordre de 800 euros pour un engagement de trois ans.

Le robot sushi

À Pékin, dans un restaurant de fondue chinoise, des robots servent sur des plateaux des plats qui ont été préparés par neuf bras de robots. Cela permet au personnel de rester présent en salle, à la disposition des clients.

 

Le café Dawn à Tokyo recourt à des humanoïdes, nommés OriHime-D, qui font l’interface entre les clients et les employés handicapés de l’établissement. Concrètement, ces robots permettent aux salariés atteints de pathologies lourdes d’exercer le service depuis leur domicile par l’intermédiaire du robot qu’ils pilotent à distance.

 

 

Sur le continent américain

Au Canada, le restaurant La Buena Déjeuner emploie un robot qui peut transporter jusqu’à douze plats chauds.

 

Une innovation encore plus poussée a été mise en place à Dallas, aux États-Unis. Le restaurant La Duni a embauché des robots serveurs capables d’interagir avec les clients. Outre le transport des plats, ils échangent et discutent avec les convives. La location coûte 12,70 euros par jour.

L’émergence des robots cuisiniers

Aux États-Unis, Creator, un robot cuisinier, prépare des hamburgers à San Francisco. Une tâche également remplie par le modèle Flippy, à Los Angeles.

 

Spyce, à Boston, prépare des bowls d’après des recettes du chef français Daniel Boulud. En Angleterre, le robot multitâche Moley a un répertoire de 5000 recettes.

 

Et en France, Cook-e, un grand robot cuisinier pouvant préparer en simultané plusieurs plats simples (pâtes, bowls, paëlas…) est encore en prototype.

Le robot preparation de cafe

Le développement des robots baristas

Café ou cocktail, la préparation des boissons s’automatise aussi :

 

  • Robin, un bras articulé, est capable de préparer trois cafés en 40 secondes au Café X à San Francisco

 

  • Tipsy, un automate mixologue, sert jusqu'à 80 verres par jour, dans un centre commercial de Las Vegas.

Les nouveaux concepts du restaurant automatisé

Si les robots sont encore rares en France, des restaurants robotisés apparaissent.

 

  • Pazzi : pionnier en France avec deux pizzerias automatisées (à Marne-la-Vallée et à Paris). Le pizzaïolo aux deux grands bras articulés produit 80 unités par heure

 

  • Cala : dédié à la vente à emporter et à la livraison, ce restaurant de pâtes est implanté à Jussieu et vise une clientèle estudiantine. Deux employés sont là pour emballer les plats préparés par le robot.

Les restaurants-robots ont déjà commencé à faire leur apparition dans l’Hexagone. Le Royal Longueau, un restaurant asiatique, a par exemple investi 71 200 euros pour s’équiper de trois robots afin d’accompagner le personnel. En plus de soulager l’équipe, les robots serveurs apportent du spectacle en salle et augmentent le pouvoir d’attractivité de l’établissement. Et si les robots étaient une solution pour réduire la pénibilité du métier ?