Restaurateurs : anticipez la réouverture en recrutant dès aujourd’hui
Temps de lecture:4minutes
Réouverture
Si la date et les modalités de réouverture des restaurants restent inconnues, une chose est sûre : les Français ont hâte de retrouver leurs établissements préférés. Pour avoir une brigade opérationnelle le jour J, les restaurateurs pensent d’ores et déjà au recrutement. Et vous ?

Recrutement en restauration : la course aux embauches en période Covid

Secteur de la restauration : une pénurie de main-d’œuvre

Le secteur de la restauration a toujours fait face à un fort turnover et à la difficulté de recruter. La crise sanitaire a intensifié le phénomène en poussant des milliers d’employés de la restauration à se reconvertir.

 

D’après l’organisation professionnelle UMIH, 110 000 salariés ont ainsi quitté le secteur CHR l’année dernière. Au premier trimestre 2021, ce sont 31 000 de plus qui ont suivi le mouvement. 

Brigade de cuisine et de restaurant : soudez votre équipe

Pour limiter vos besoins en recrutement, commencez par fidéliser vos salariés. Certains restaurateurs ont maintenu la cohésion de leur équipe durant la fermeture. Ils utilisent pour cela des groupes WhatsApp ou des visioconférences.

 

Contactez régulièrement vos employés. N’hésitez pas à leur demander des nouvelles personnelles. Cela entretient leur motivation et leur sentiment d’appartenance à votre entreprise.

 

Le management en période de crise est essentiel :

  • co-créez les process sanitaires
  • demandez-leur leur avis sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre. Fins connaisseurs du fonctionnement du restaurant, ils auront des suggestions intéressantes sur l’organisation
  • responsabilisez-les en délégant. Plus ils seront valorisés, plus ils auront envie de rester

 

Si vous n’avez pas mis en place ces bonnes pratiques, il est toujours temps de vous lancer.

Réouverture des restaurants : faut-il encore attendre avant de recruter ?

Certains hésitent, d’autres se sont déjà lancés. Mieux vaut ne pas tarder. D’après l’UMIH, les besoins en recrutement atteindront 400 000 postes cet été !

 

La Côte d’Azur a par exemple tenu en mars son premier e-salon d’emploi tourisme et job d’été.

Recrutement en restauration : les étapes pour lancer le processus

Profil des employés en restauration : de nouvelles exigences

S’il est indispensable de dénicher des profils qualifiés, la crise sanitaire demande de nouvelles compétences :

  • la maîtrise des règles d’hygiène
  • l’adaptabilité face aux changements
  • l’esprit d’équipe

 

Vous pouvez envisager un processus formations pour votre futur personnel, afin de proposer une ambiance de travail qui attire les candidats.

 

À la réouverture de votre restaurant, il faudra déployer un véritable savoir-être pour accueillir les clients. Les consommateurs seront exigeants, et peut-être inquiets, sur la sécurité sanitaire et l’hygiène. Le personnel de service sera en première ligne pour les rassurer.

Offre d’emploi en restauration : diffuser largement l’annonce

  • Visez en premier lieu les sites spécialisés dans la restauration : M. Jean, Carrière restauration, Les’Z, Hotel Career, JobHospitality ou encore Brigad, ou Atabula.

  • Élargissez la diffusion de votre annonce aux sites généralistes : Pôle Emploi, Apec, Indeed. Pensez aux agences d’intérim : Manpower, Randstad.

  • Utilisez vos comptes sur les réseaux sociaux : Instagram, LinkedIn, Facebook. Faites des posts attractifs qui donnent envie de postuler. N’oubliez pas la page offre d’emploi et la market place de Facebook. Il suffit de créer une annonce sur votre page Facebook en cliquant sur « offre d’emploi » sous « Créer une publication ». Vous remplirez un formulaire indiquant l’intitulé de poste, le nom de l’établissement, éventuellement le salaire…

  • Faites jouer le bouche-à-oreille auprès d’autres restaurateurs. Ils peuvent avoir d’anciens employés à vous recommander.

  • Tentez la cooptation. Le personnel joue ici un rôle de « parrain » qui recommande de potentielles recrues. Les employeurs versent parfois même une prime si le candidat est retenu. Une bonne manière de motiver leurs salariés à jouer le jeu !

Entretien d’embauche : rencontre avec les candidats

Candidatures : sélectionnez les bons profils

Faire passer des entretiens est chronophage. Mieux vaut bien trier en amont pour éviter les rendez-vous inutiles.


  • Faites un tour sur Internet pour consulter le profil en ligne du candidat. Sur quels réseaux sociaux est-il présent ? Comment se présente-t-il ?

  • Échangez avec lui par mail ou téléphone. Répond-il vite à ses messages ? S’exprime-t-il bien ? Faites une présélection lors d’une courte conversation téléphonique. Vous « sentirez » déjà sa personnalité. 

Entretien d’embauche : recevez les candidats

Préparez en amont des questions pour vérifier que le candidat correspond au poste. Prévoyez quelques questions plus déstabilisantes pour voir sa capacité de rebond. Par exemple : « Êtes-vous plutôt défenseur ou attaquant ? »

 

Les motivations immédiates sont essentielles. Les projets d’avenir importent aussi. Il doit être prêt à s’investir durablement. Demandez-lui quels sont ses projets à 6 mois et dans les années à venir.

 

L’entretien d’embauche est à double sens. Pour attirer les meilleurs profils, vous devez vous aussi leur donner envie en :

  • montrant que leur sécurité sera assurée en expliquant votre protocole sanitaire
  • offrant de bonnes conditions salariales
  • si vous ne pouvez pas offrir de bonnes conditions salariales, avancez d’autres arguments (horaires, progression de carrière). 

Proposition d’emploi : contractualisez votre offre

Une fois que vous avez trouvé le candidat idéal, signez un contrat ou rédigez une promesse unilatérale de contrat de travail. Si vous préférez ne pas vous engager définitivement, privilégiez la proposition d’embauche.

 

Ce document doit préciser :

  • la définition du poste
  • la date d'entrée en fonction envisagée
  • la rémunération
  • le lieu de travail

 

Attention, cette promesse a valeur de contrat de travail. Vous devez prévoir une clause suspensive en cas de prolongations des restrictions. Prenez conseil auprès d’un spécialiste du droit du travail pour rédiger le document.

Recruter est un processus long et coûteux. Il est donc important de fidéliser vos nouveaux employés. D’après une étude menée par L’Hôtellerie Restauration et CHD Expert, près de 50 % des salariés sondés estiment que leur employeur ne fait rien en ce sens. Pour les inciter à rester, associez-les à la reprise. Soyez transparent sur la situation de l’établissement. Debriefez avec eux après chaque service. Voyez tous ensemble comment améliorer les process. Et, surtout, offrez-leur des perspectives de formations et, si possible, de gratifications financières.