Pêche durable : un enjeu pour l'avenir

La pêche durable est un enjeu majeur. Il est important que toute la filière se mobilise, du pécheur au restaurateur, sans quoi les ressources vont s’épuiser et il n’y aura plus de sole, cabillaud, bar à la carte. Conscient de ce problème, METRO s’est engagé très tôt pour pouvoir proposer une offre de de produits issus de la pêche durable et responsable.

La pêche durable

3 raisons de choisir la pêche durable

Le rôle de la France

Selon l’Insee, la France est le 4ᵉ pays producteur de pêche et d’aquaculture dans l’Union européenne. C’est un avantage majeur dans la lutte contre la surexploitation des ressources marines. Grâce à l’action de tous les acteurs de la chaîne (armateurs, pêcheries, fournisseurs, restaurants), la biodiversité peut être préservée.

Une évolution

Selon l’Ifremer, en 20 ans, la proportion de poissons issus de la pêche durable en France est passée de 15 à 60 %. Certaines espèces menacées sont maintenant en voie de restauration. Cela démontre que les actions concernant le choix des espèces, des zones et des méthodes de pêche sont efficaces et doivent être poursuivies.

Des enjeux multiples

Éviter la disparition d’une espèce n’est pas le seul enjeu de la pêche durable. Les océans représentant 72 % de la surface du globe. Le renouvellement des stocks de poissons et des fonds marins est un défi. Nous devons préserver la biodiversité, et viabiliser les pêches. L’avenir économique des populations côtières et la régulation du climat sont en jeux.

Les 4 engagements de METRO en faveur de la pêche durable

La préservation de la faune marine

La préservation des ressources de la pêche se base sur différents facteurs :

 

Les espèces :

METRO ne commercialise aucune espèce de requin et a stoppé la vente d'espèces de grands fonds comme le sabre, le grenadier et la lingue franche pêchée au chalut de fond. Leur faible taux de renouvellement et les méthodes de pêche utilisées créent un risque pour la biodiversité.

 

La période de pêche :

METRO interdit la pêche de certaines espèces pendant leur période de reproduction. Ainsi, de décembre à fin mars, METRO ne commercialise plus de bar sauvage pélagique.

La méthode de pêche :

La méthode de pêche a un impact sur les écosystèmes marins. C’est pourquoi le thon albacore METRO Chef Engagé pour l’avenir est pêché à la senne sans dispositif de concentration de poissons (DCP) ou à la palangre.

 

La zone de pêche :

La surexploitation d’une zone et la surpêche d’une espèce, telle que le thon, crée un risque majeur. Pour le prévenir, les thons qui composent les marques exclusives METRO ne sont pêchés que dans l’océan Pacifique ou l’Océan Atlantique.

Logo Mr GoodFish

METRO et Mr. Goodfish

Pour sensibiliser à la consommation responsable des produits de la mer, le Réseau Océan Mondial a développé le programme Mr.Goodfish. En tant qu’acteur d’une consommation responsable, METRO s’est associé à ce projet en 2012. L’objectif est de consommer des poissons de saison issus de pêches locales et de varier les espèces.

 

Concrètement, une liste des variétés à consommer est établie tous les 3 mois. Elle prend en compte la saisonnalité et les quantités de ressources disponibles. Pour faciliter le choix, un logo permet d’identifier ces poissons. Chaque jour, vous trouverez sur nos étals une sélection d'espèces munies du logo bleu Mr Goodfish.

 

Vous trouverez sur nos étals une sélection d'espèces munies du logo bleu Mr Goodfish. Vous rassurez ainsi vos clients sur la qualité des produits que vous leur proposez. Vous les aidez à faire des choix responsables et vous leur faites découvrir de nouvelles espèces.

Nos étals marée certifiés MSC et ASC

Nous augmentons constamment notre sourcing en produits certifiés MSC ou ASC. Ces labels garantissent la pêche durable ou une aquaculture responsable. Pour recevoir ces labels, les pêcheries, les exploitations aquacoles et METRO font l’objet d’audits réguliers par un organisme certificateur indépendant.

 

  • Le label MSC est obtenu grâce au respect de 28 indicateurs de durabilité. L’activité de pêche doit notamment assurer la pérennité des différentes espèces de poissons et avoir un impact environnemental limité sur l’écosystème. La pêcherie doit aussi être gérée efficacement pour respecter la législation et s’adapter aux différents changements.

  • Pour obtenir le label ASC, la ferme aquacole doit démontrer que son activité s’exerce dans le respect de son environnement, notamment en maintenant une bonne qualité de l’eau, en protégeant les habitats sensibles et la vie marine, et en prenant soin de la santé des espèces élevées. Enfin, la ferme s’engage à améliorer le niveau de vie des salariés en proposant des conditions de travail équitables qui respectent les droits humains, et à soutenir les communautés locales en engageant le dialogue avec ceux qui vivent ou travaillent autour de la ferme.
Le saumon d'élevage

Qualité et transparence au rendez-vous

Nos équipes d’agréeurs, présentes sur les différentes plateformes s’assurent de la conformité des produits à nos cahiers des charges. Nous procédons également à des analyses microbiologiques ou physico-chimiques pour assurer une sécurité alimentaire optimale.

 

Pour une transparence totale de sa chaîne d'approvisionnement, METRO a misé sur la blockchain pour les filets de saumon METRO Chef. Toutes les informations, depuis l'éclosion de l'oeuf jusqu'à l'arrivée des filets de saumon en entrepôt, sont enregistrées. Ces données sont inaltérables et l’enregistrement se fait en temps réel, rendant le processus sûr et efficace.

 

Vous pouvez facilement scanner le QR code présent sur l’emballage. Vous découvrez ainsi toutes les informations relatives au cycle de production, depuis la zone d'élevage jusqu’au rayon poissonnerie (origine, élevage, alimentation, etc.).

La pêche durable, une démarche d'avenir

La préservation de la biodiversité aquatique comporte des enjeux environnementaux, économiques et sociaux. En effet, l’appauvrissement des océans a une influence directe sur notre mode de vie.

 

Les océans jouent un rôle prépondérant dans la régulation du climat et apportent des ressources précieuses qui ne se limitent pas à la nourriture. Ils fournissent des matières premières, des substances indispensables pour la création de médicaments et une source potentielle d’énergie renouvelable.

 

Le milieu aquatique est un écosystème dont le fonctionnement repose sur les liens entre les espèces qui le composent, et notamment les poissons. C’est la raison pour laquelle METRO fait de la pêche durable l’une de ses priorités avec l’ambition d’avoir une offre composée de 80 % de produits responsables à l’horizon 2025.

Le thon, une ressource à protéger

Le thon durable

Cinq des huit espèces de thon sont classées dans la liste rouge de l’UICN*, ou considérées comme quasi menacées. En cause ? La surpêche et des méthodes de capture peu soucieuses de la pérennité des stocks de cette espèce très apprécié.

 

Devez-vous pour autant rayer définitivement ce produit de votre carte ? Non, le thon peut toujours être consommé s’il a été pêché dans des conditions qui favorisent son renouvellement. En effet, grâce au développement de la pêche durable et à l’instauration de quotas, l’espèce est en voie de reconstruction, notamment dans la Méditerranée.

 

Pour vous assurer un approvisionnement respectueux de la biodiversité, METRO a mis en place une sélection stricte des produits ainsi que des contrôles réguliers, tant pour le thon frais de nos étals marée que pour le thon en conserve de nos marques propres.

 

*Union internationale pour la conservation de la nature

L’approche filière pour le thon

Nos pêcheries partenaires sont sélectionnées minutieusement selon :

 

  • Les zones de pêche : les thons proposés par METRO proviennent de zones où l’espèce n’est pas surexploitée pour en assurer le renouvellement.

  • Les techniques de capture : Le thon albacore à nos marques propres (METRO Chef, Keradennec, Rochambeau,…) est pêché à la senne sans DCP ou à la palangre. Ce thon est issu d’une pêche durable. Il a été évalué de manière indépendante sur ses impacts sur les stocks de poissons et les écosystèmes marins quel que soit la technique de capture.

 

Ces engagements servent à réduire la pression de la pêche sur les stocks menacés.

Le thon sur nos étals ou en conserve

Pour le thon destiné aux étals et aux conserves de nos marques propres des engagements spécifiques ont été pris.

 

Un engagement fondé sur 4 piliers

 

  1. Le respect des ressources

    Afin de limiter l’impact environnemental de la pêche, le thon provient de zones de pêche qui ne sont pas surexploitées. Il est pêché à maturité grâce à des techniques sélectives, notamment la pêche à la canne ou à la ligne, à la palangre ou à la senne coulissante.
    Les espèces albacore, germon et obèse sont pêchées sans dispositif de concentration de poissons (DCP). Pour le thon listao METRO s’est engagé à ne plus avoir recours aux DCP d’ici 2025.

  2. Une transparence totale

    Opérant en dehors des quotas, la pêche illicite est un fléau pour les ressources maritimes et le travail forcé. C’est grâce aux acteurs du secteur que cette situation peut s’améliorer.
    C’est la raison pour laquelle METRO travaille avec des armateurs disposant de toutes les autorisations nécessaires à l’exercice de la pêche professionnelle (activité de pêche déclarée et légales, bateaux immatriculés, etc). Le transfert de poissons en mer est déclaré et enregistré pour assurer une parfaite transparence.

  3. L’éthique de travail

    Les usines localisées dans des pays à risques concernant le respect du droit du travail sont auditées selon le référentiel BSCI.
    Le référentiel BSCI garantit le respect d’un code de conduite dans les chaînes d’approvisionnement internationales, pour assurer des conditions de travail éthiques.

  4. La qualité des produits

    Les thons sont congelés immédiatement après leur capture pour limiter le risque histaminique.

    Pour garantir la qualité sashimi du thon Metro Chef vendu sur nos étals marée, les thons sont :
    - congelés à bord des navires à -60°c/-45°C dès leur capture pour conserver l'intégrité des cellules
    - puis stockés en Ultra basse température entre -60°C/-45°C pour maintenir la qualité du produit.

    L'Ultra Basse Température est l'unique technique 100% naturelle qui préserve toutes les qualités d’un thon frais sorti de l’eau en termes de goût, de texture et de couleur.
    Afin d’assurer les qualités organoleptiques de nos produits, nous mandatons des laboratoires indépendants pour effectuer des contrôles sensoriels et analytiques.

 

 

Un contrôle de toute la chaîne d’approvisionnement

 

Pour vérifier la mise en place de ces mesures, nous réalisons plusieurs contrôles depuis la zone de capture jusque dans nos rayons :

 

  • Pour les thons en conserve, une société extérieure est mandatée par METRO pour contrôler que les navires n’exercent pas d’activité de pêche illégale ou suspecte dans une zone de pêche non autorisée. Les inspections sont réalisées grâce aux coordonnées GPS émises par chaque navire.

  • Le respect des obligations sociétales par les conserveries dans les pays à risques et par les armateurs font l’objet d’un contrôle annuel par un organisme externe. Celui-ci s’assure de la conformité des conditions de travail à terre, ainsi qu’aux lois et à la certification BSCI.

  • Les conserveries sont auditées chaque année par un organisme externe qualité. Sa mission est d’assurer le renouvellement de la certification GFSI, qui garantit la qualité des produits et la maîtrise des risques sanitaires.

  • Les experts METRO contrôlent les qualités gustatives des produits plusieurs fois par an grâce à des analyses sensorielles.
Vous souhaitez favoriser du thon issus de la pêche durable ?
Oui, je veux m’inscrire dans une démarche de protection des espèces
Je choisis le thon METRO CHEF