Les mille saveurs de la cuisine africaine
Temps de lecture:5minutes
Cuisine africaine : des saveurs méconnues
La cuisine africaine se fait une place sur la scène gastronomique. Cuisine healthy, savoureuse et créative, de nombreux restaurants explorent sa richesse en l’adaptant à la clientèle européenne, notamment la tendance afro vegan. Tour d’horizon de ces spécialités aussi généreuses que raffinées.

Saveurs d’Afrique : une richesse inouïe

Avec plus de 50 pays répartis sur près de 30 millions de km2, la cuisine africaine est multiple. Différentes inspirations composent cette gastronomie : des célèbres tajines marocains ou poulet yassa sénégalais, au moins connus chinchin nigérian ou garba ivoirien. Tous ces plats ont pour dénominateurs communs : la générosité et l’authenticité.

 

À chaque région ses ingrédients :

 

  • L’est du continent : céréales et légumineuses sont couramment utilisées. Dans la région des Grands Lacs, le maïs est un ingrédient de base traditionnel.

  • La Corne de l’Afrique : le blé, les lentilles, les fèves et le sorgho sont à l’origine des recettes de cette région.

  • Au Maghreb : semoule, huile d’olive et épices (safran, muscade, cannelle, gingembre, cumin…) influencent la culture culinaire.

  • En Afrique de l’Ouest : on déguste des plats de viande ou de poisson, en sauce ou en ragoût.

  • L’Afrique australe : baptisée « cuisine arc-en-ciel » pour son mélange d’influences met à l’honneur viande, lait, légumes et fruits de mer.

Cuisine africaine : des produits exotiques

Explorer les saveurs d’Afrique, c’est partir à la découverte de nouveaux produits exceptionnels : le manioc, l’hibiscus, les fruits exotiques et une autre façon d’assaisonner les plats. 
Cuisine africaine : fruits et légumes du plat au dessert

Fruits et légumes : du plat au dessert

Dans la gastronomie africaine, il est difficile de passer à côté du plantain et du ndolé.

 

  • Le plantain est un faux-fruit très présent dans la cuisine de l’Ouest africain et du centre. Il est notamment frit dans de l’huile d’arachide ou huile rouge (alloco).

  • Le ndolé est une plante légumière dont les feuilles riches en vitamines font penser aux épinards.

 

Plus connus chez nous, les mangues, goyaves, papayes et ananas renouvellent les plats en apportant des notes sucrées. Ils inspirent des desserts comme le velouté de mangues ou le gâteau à l’ananas. 

Plantes, racines et tubercules : le végétal au cœur de l’assiette

Le manioc est le tubercule le plus connu de la cuisine africaine. Il se déguste pilé et fermenté (bobolo), ou bien réduit en poudre et séché pour obtenir une farine, qui par ailleurs est une alternative intéressante au gluten.

 

Autre incontournable :

 

  • L’igname : riche en minéraux et en fibres, il se prépare en vapeur, à la poêle ou en cocote.

  • La patate douce : avec ses nombreuses variétés, elle permet de composer soupes, tartes, muffins, frites, chips et purées savoureuses.

  • Le gombo : proche de l’hibiscus, il est idéal pour épaissir soupes et ragoûts.
Cuisine africaine : viandes et poissons, la multitude des variétés

Viandes et poissons : la multitude des variétés

Concernant la viande, les plats à base de poulet, bœuf et mouton font la richesse des spécialités du continent.

 

L’Afrique regorge d’une multitude de poissons pêchés dans les mers, les fleuves et les lacs : tilapia, maquereau, loup de mer ou dorade… 

Épices : explosion de saveurs

Le clou de girofle, le poivre long et autres piments font partie des saveurs d’Afrique incontournables. Elles parfument et assaisonnent quantité de mets.

 

Moins célèbre et plus doux que l’anis étoilé, l’anis vert relève les plats avec une saveur subtile et discrètement sucrée.

 

Enfin, en Afrique, le gingembre sort de l’assiette et se boit également en jus. 

Les plats emblématiques du continent africain

  • La pastilla : le célèbre feuilleté du Maghreb est un régal de saveurs. Plusieurs déclinaisons de la farce existent (pigeon/amandes, poulet/olives, végétarienne…).

  • Le mafé : recette populaire d’Afrique subsaharienne, le ragoût traditionnel se compose de poulet et d’une sauce à base de pâte d’arachide. Des variantes à base de veau, de bœuf ou de légumes existent aussi.

  • Le yassa : si le poulet constitue la base de ce plat sénégalais, ce sont surtout les oignons et le citron qui importent pour faire mariner et sublimer la viande.

  • Le thiéboudienne : ce savoureux riz au poisson sénégalais tire son originalité de sa préparation à base d’oignon, de tomate et de manioc.

  • Le poulet DG : frites de plantain, légumes et divers aromates accompagnent ce traditionnel ragoût camerounais.

  • Le chinchin : spécialité nigériane, ce petit gâteau sucré parfumé à la noix de muscade se déguste à toute occasion.

  • Le jus de bissap : réalisé à partir de fleurs d’hibiscus séchées, le bissap est une infusion populaire dans une grande partie de l’Afrique de l’Ouest. Amère, la boisson est sucrée ou diluée avec un jus de fruit.

Des tendances à explorer

Les aliments qui composent la cuisine africaine sont la source de nouvelles tendances. Voici quelques idées faciles à exploiter qui permettent ainsi d’introduire ces spécialités à votre carte.

Intégrez les saveurs d’Afrique à votre carte

Les techniques culinaires occidentales et les spécialités de la cuisine africaine peuvent s’harmoniser avec une carte traditionnelle. Vous pouvez revisiter vos classiques avec des produits africains ou vous inspirer de l’esthétique et de la composition des plats.

Surfez sur la vague afro vegan

Plusieurs recettes traditionnelles peuvent répondre au régime végan. Pour composer une offre afro vegan vous pouvez réutiliser par exemple la sauce à base d’arachide du mafé pour donner du goût à vos ragoûts de légumes ou copiez le thiéboudienne pour vos plats à base de légumineuses.

Donnez un goût d’Afrique à votre cuisine healthy

De nombreux produits issus de la cuisine africaine sont de véritables alliés santé. Entre les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et les plantes aux nombreuses vertus, les consommateurs de la cuisine healthy seront plus que satisfaits !

Comme le souligne le jeune chef Mory Sacko : « après la passion pour l'Asie, l'engouement pour la Scandinavie, le public est mûr pour de nouvelles influences, qui sont encore méconnues ». La cuisine africaine gagne peu à peu sa place dans le paysage culinaire et commence à dessiner de nouvelles tendances.