Code de bonne conduite sanitaire : Le protocole officiel de déconfinement
Temps de lecture:2minutes
protocole-deconfinement
La filière HCR a co-construit avec le gouvernement un guide pour épauler les restaurateurs dans la mise en œuvre des nouvelles normes sanitaires. Le décret d'application est prévu pour le 2 juin.

Comment rouvrir son établissement en prévenant tout risque de contamination au Covid-19 ?

Les organisations professionnelles d’employeurs se sont mises autour de la table pour élaborer un protocole destiné aux chefs d’entreprise. L’objectif est simple : assurer la sécurité des salariés comme des clients, et favoriser un redémarrage rapide de l’activité.

 

Le résultat : un document (à télécharger en bas de page) qui guide pas à pas les restaurateurs dans la mise en œuvre de la nouvelle réglementation.

Code de bonne conduite sanitaire

Ce document est un code de bonne conduite sanitaire pour restaurer pleinement la confiance du public, grâce à des gestes simples et une charte visible dans les établissements. Concrètement ce protocole s’appuie sur un triptyque : informer, former et prévenir.

 

  • La direction doit nommer un « référent protocole sanitaire », garant de l’application des règles.
  • Le manager tient aussi un rôle central pour sensibiliser les équipes et vérifier la bonne application des règles.

 

Analyse des risques, gestion des cas suspects, hygiène, communication des règles… Chaque thématique du protocole sanitaire est détaillée, avec une mise en regard des moyens à employer pour une application simple et rapide. Par exemple, pour garantir la distance de sécurité entre les personnes en salle, il est recommandé d’établir un plan de circulation et de le matérialiser par un marquage au sol. Et pour limiter les interactions en cuisine, le protocole suggère d’organiser une prise de service cadencée des salariés pour éviter qu’ils se croisent dans les zones d’habillages et de déshabillage. 

 

Évidemment, si la filière entend à travers ce protocole standardiser les bonnes pratiques, établir un socle commun à la profession, chaque restaurateur l’adaptera en fonction de l’organisation de son établissement.


Télécharger le code de bonne conduite sanitaire