Comment adapter son offre boulangère pendant la crise sanitaire ?
Temps de lecture:3minutes
Adapter son offre boulangère
Avec ses conséquences directes sur l’activité et la fréquentation des magasins, la mise en place du confinement réclame une nécessaire adaptation. Aménagement de votre offre, vente de pain précuit ou d’ingrédients essentiels… Zoom sur les alternatives à proposer à votre clientèle confinée.

S’ORGANISER POUR POURSUIVRE SON ACTIVITÉ

Depuis le début du confinement, votre activité s’est considérablement transformée. Vous appliquez des règles sanitaires encore plus strictes. Et vous devez faire face à des contraintes d’organisation quotidiennes.

 

Voici quelques suggestions pour vous aider à rationaliser votre production, planifier votre quotidien et limiter les invendus :

 

  • Prenez le temps d’analyser votre activité : depuis le début de la crise, quels sont les produits les plus achetés ? À l’inverse, quelles sont les gammes qui souffrent le plus de la baisse de fréquentation ? Remarquez-vous des évolutions particulières dans les demandes ?

  • Restez opérationnel, malgré les circonstances : adaptez vos horaires si vous êtes contraint de tourner en effectifs réduits. Vous pouvez également aménager la rotation de votre personnel. Limiter le nombre de personnes présentes en même temps au fournil permet de réduire les risques de transmission du virus.

  • Facilitez la vente de vos produits : la vente à emporter et la livraison à domicile sont plus que jamais utiles. Elle vous permet de garder le lien avec une clientèle qui ne peut plus se déplacer (seniors, personnes en quarantaine). Proposer la VAE et la livraison vous permet aussi de maintenir les ventes de vos gammes snacking (sandwichs, bagels, tartes, pizzas, etc.). C’est aussi un bon moyen de limiter les files d’attente en boutique.

PRODUCTION : CONCENTREZ-VOUS SUR L’ESSENTIEL

Pendant cette période de crise, la consommation se centre sur les produits essentiels, faciles à conserver pour limiter les déplacements superflus. La demande de votre clientèle a évolué, souvent au détriment de la pâtisserie ou du snacking. Voici quelques pistes pour adapter votre production :

 

  • Proposez des produits simples, en resserrant la fabrication sur les cœurs de gamme : baguettes, baguettes tradition, miches, quelques pains spéciaux.

  • Mettez en avant des produits « longue conservation » comme le pain de mie, les pains à base de seigle ou les grosses pièces (pains de campagne, pavés).

  • Côté pâtisseries, réservez votre production aux classiques. Ils sont plus faciles à écouler quand les occasions festives sont réduites au minimum : mille-feuilles, éclairs, Paris-Brest, flans.

  • Adaptez votre offre snacking à la demande. Et limitez votre gamme de sandwiches à des ingrédients simples, faciles à préparer. Vous pouvez aussi ne proposer que des sandwichs, préparé "minute" sur demande.

PRÉCUIT OU PRÊT À L’EMPLOI : SOUTENEZ LE « FAIT MAISON »

Avec le confinement, la fabrication de produits à domicile a explosé. Le pain maison figure en bonne place dans les occupations des particuliers. Vous pouvez y voir un débouché intéressant pour vendre des produits adaptés à ces nouveaux besoins. Voici quelques idées à mettre en place :

 

  • Vous pouvez préparer des pains précuits surgelés, pour les vendre directement à vos clients. Ils pourront les cuire chez eux, dans un four traditionnel.

  • Pensez également à façonner des pâtons de pâte à pizza, pour les proposer en vente directe.

  • Dans le même ordre d’idée, vous pouvez confectionner des disques de pâtes toutes prêtes (brisée, sablée, feuilletée).

VENDEZ DES PRODUITS FRAIS D'ÉPICERIE DANS VOTRE BOUTIQUE

Les rayons de nombreux supermarchés sont régulièrement en pénurie de produits essentiels. Profitez-en pour dépanner vos clients, en développant temporairement votre rayon épicerie. Ce service supplémentaire est appréciable. Il peut vous aider à compenser les baisses de revenus sur certains segments (pâtisserie, snacking ou restauration) :

 

  • Vous pouvez proposer directement des produits « sous tension » comme la farine, que vos clients peuvent avoir du mal à se procurer en grandes surfaces pour réaliser leurs recettes. N’hésitez pas à demander à vos fournisseurs s’ils peuvent vous préparer des commandes en conditionnements de 1 kg.

  • Pensez aussi à vendre d’autres ingrédients comme le sucre, le beurre, les œufs, etc.

  • Vous pouvez également proposer des cubes de levure, en découpant vos blocs de 500 g en petites portions, calibrées pour la fabrication de pain à la maison.

  • Par ce biais, pensez aussi à écouler les stocks d’ingrédients que le confinement ne vous a pas permis d’utiliser comme prévu. Cela peut-être le cas, notamment, du chocolat, après les fêtes de Pâques.

  • Pour aller plus loin, vous pouvez relayer la vente de paniers maraîchers de producteurs locaux. En plus du service rendu à vos clients, c’est une démarche solidaire, qui participe au maintien de la vie de quartier en période d’isolement forcé. Et cela soutient également vos producteurs !