Réouverture des restaurants : un calendrier en 3 étapes
Temps de lecture:3minutes
Clients à la terrasse d'un café
L’horizon s’éclaircit enfin  Après plus de six mois de fermeture des établissements CHR, le coup d’envoi est donné le 19 mai avec la réouverture des terrasses. Le calendrier de la réouverture des restaurants se déroulera en trois étapes. Il prendra fin le 30 juin, à l’exception des discothèques qui resteront fermées.

Mercredi 19 mai : reprise de l’activité

Le couvre-feu sera repoussé à 21 heures. Les commerces pourront lever le rideau, avec une jauge et un protocole sanitaire adapté.

 

  • Cafés et restaurants : les terrasses seront ouvertes au public dans la limite de six personnes par table. Les salles resteront fermées. Un allègement des restrictions qui ne touchera donc qu’une partie du secteur. Seuls 25 à 30 % des établissements peuvent accueillir leurs clients dehors.

  • Traiteurs : ils pourront organiser des réceptions, notamment les mariages à la condition que la restauration se fasse assise. Le nombre de convives pourra aller jusqu'à 35 % de la capacité de la salle, en intérieur et en extérieur, chapiteaux compris. 

  • Restaurants d’hôtel : ils pourront accueillir des convives dans leurs salles de restaurants pour les trois repas. Cependant, cette possibilité sera uniquement offerte aux clients de l’hôtel. Les séminaires pourront aussi reprendre, mais avec une jauge de 35 % de la capacité ERP et un plafond de 800 participants. 

Mercredi 9 juin : ouverture des salles de restaurants à 50 %

Le couvre-feu passera à 23 heures. Les touristes étrangers pourront venir en France à condition d’avoir un pass sanitaire. Les salons et foires seront à nouveau possibles, sous condition de jauge et de pass sanitaire.

 

  • Cafés et des restaurants : les salles ouvrent leurs portes avec une jauge de 50 % de leur capacité d’accueil. Les tables restent limitées à six convives.

  • Traiteurs :  la jauge de convives évoluera jusqu’à 50 % en intérieur et 65 % en extérieur.

Mercredi 30 juin : plus de jauge, mais maintien des gestes barrières

Fin du couvre-feu sur tout le territoire si la situation sanitaire le permet.

 

  • Cafés, restaurants et traiteurs : la jauge est supprimée. Le protocole sanitaire est maintenu.

 

  • Discothèques : elles restent fermées sans perspective de réouverture.

Aides de l’État : négociations en cours sur la dégressivité

Emmanuel Macron a annoncé une poursuite du dispositif d’accompagnement du secteur. « Le dispositif d’activité partielle sera maintenu à l’identique en mai et en juin. En mai, pour ceux qui commencent à rouvrir, il y aura les mêmes aides économiques qu’en avril. À partir du 1er juin, l’accompagnement se fera au prorata de la reprise d’activité. »

 

Les organisations professionnelles poursuivent les négociations concernant le protocole sanitaire. Ce dernier pourrait être durci, ce qui pénaliserait le redémarrage de l’activité, d’après le président du GNI (groupement national des indépendants). « Les conditions sanitaires de la réouverture doivent se concentrer sur notre protocole CHR et une vaccination prioritaire des acteurs du secteur, les salariés et chefs d’entreprise, voire l’ajout du QR Code pour lequel nous attendons des informations. »

 

Des négociations sont également en cours en ce qui concerne l’ajustement de dégressivité des quatre aides : fonds de solidarité, exonération des charges sociales patronales, crédit de cotisations et activité partielle.

Le président de la République a néanmoins averti que des « freins d’urgence pourront être actionnés » si les services de réanimation sont à nouveau saturés, ou si le taux d’incidence dépasse 400 infections pour 100 000 personnes. 

En savoir plus sur gouvernement.fr